Voici trois facteurs qui nous incitent à fumer

Les facteurs sur le cerveau

Vous voulez arrêter de fumer et vous avez certainement essayé pas mal de fois, mais à chaque fois vous abandonner, cette question vous trotte dans la tête :

Pourquoi j’ai commencé à fumer

Très bien, c’est une question pertinente pour pouvoir mieux comprendre votre addiction à la cigarette.

Beaucoup de gens veulent arrêter de fumer, mais peu commencent par rechercher les causes à leur consommation de cigarettes.

Pourquoi je fume ? Comment j’ai pris ma première bouffée ?

Pourtant, lors de la préparation à l’arrêt, il est important d’y répondre pour pouvoir mettre des mots sur notre dépendance et poser des bases solides à notre sevrage.

Pour vous aider à réaliser votre autodiagnostic (nécessaire pour débuter votre thérapie), je vais vous donner trois facteurs qui sont à la base de votre souffrance ses trois qui vous incitent à fumer.

Une fois que vous aurez pris connaissance de ces trois facteurs, vous allez pouvoir mettre des mots sur votre dépendance et surtout vous saurez comment combattre la cigarette.

Le facteur environnemental:

Le facteur environnemental représente ici l’impact des gens qui vous entourent sur votre consommation de cigarettes : familles, amis, proches, collègues… Par exemple, mes amis au café vont toujours m’inciter à fumer une cigarette car après un verre d’alcool l’envie devient encore plus fort.

Il est donc propre à chacun.

Il est communément admis que 90 % des adultes fumeurs ont commencé avant même d’avoir fini leurs études.


Lors de mon arrêt, je me suis posé cette question. Comment j’ai commencé ? À cause de qui ? De quoi ?

J’ai donc cherché comment j’ai commencé à fumer et je me suis dit que, comme tout le monde, j’ai suivi les copains et je voulais me donner un style.

L’adolescence est le moment de sa vie pendant lequel on se cherche et on veut paraître rebelle. La cigarette se trouve malheureusement être un des meilleurs moyens pour y parvenir.

Mais en réfléchissant, je n’ai connu que la cigarette ; à la maison tout le monde fumait, père, mère, grands-parents. A la télévision, les héros des films que j’aimais fumaient.

C’était donc normal de fumer, pour faire « comme tout le monde ». Et si tout le monde autour de moi fumait, ça ne devait pas être si dangereux pour la santé.

Une recherche menée par l’Université de santé Publique de Montréal sur 1300 jeunes a démontré qu’ils existent trois facteurs de risque commun à tous les jeunes qui fument :
– Le caractère impulsif de la personne
– La tendance à boire de l’alcool
– Les échecs au niveau scolaire

Cependant, chez l’adulte, les facteurs sont plus liés à une période professionnelle et ou sentimentale difficile.

La consommation de cigarettes est utilisée dans ce cas comme un exutoire et permet d’esquiver la réalité et les problèmes auxquels nous sommes confrontés.


Le facteur psychologique

Chacun d’entre nous est unique dans sa personnalité, dans son environnement, dans ses déboires ou dans le bonheur. Mais certains peuvent avoir une nature plus anxieuse, ou être plus sujet à la mélancolie ou au sentiment d’insécurité.

La cigarette peut avoir plusieurs effets selon les personnes et selon le moment, comme stimuler quand on est fatigué ou calmer lorsque l’on croit être stressé.

Prenons mon exemple ; quand j’avais un gros coup de stress au travail, je n’avais qu’une hâte : être en pause pour pouvoir fumer ma cigarette et me sentir mieux.

C’est pour cela que lorsque l’on est de nature anxieuse, il est préférable de travailler d’abord sur son stress avec diverses méthodes comme le développement personnel, que j’utilise beaucoup.

Certaines substances présentes dans la cigarette sont psychoactives. Elles agissent directement sur notre cerveau en produisant notamment de la dopamine, la fameuse hormone de la satisfaction, elle agit sur le comportement, la conscience et l’humeur ainsi que sur la mémoire positive du cerveau.



Au fur à mesure de notre consommation, notre cerveau aura l’habitude de ces substances.  Et lorsqu’on arrête, l’anxiété, l’énervement, mais surtout les envies très fortes de fumer une cigarette reviennent au quart de tour…

Les facteurs chimiques

Une cigarette est une usine à gaz. Mais ça, vous le savez !

Les fumeurs, savent ce qu’ils fument… mais il est important de savoir que ce qu’ils fument, ce sont des gaz toxiques (Monoxyde de carbone, oxyde d’azote, acide cyanhydrique, ammoniac) et des métaux lourds (plomb et chrome entre autres).

Le goudron est cancérigène et irritant. Il existe plusieurs types de goudrons dans une cigarette (3-4 benzopyrène, etc.). Ces goudrons agissent sur les voies respiratoires, ils passent dans le sang et sont enlevés par les reins vers la vessie.



La nicotine est une molécule organique qui atteint le cerveau très rapidement. Elle est la principale vectrice de dépendance chimique. Elle a un impact sur le système cardio-vasculaire et neurologique.

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique responsable de la baisse de vos capacités physiques. Une fois inhalé par la fumée de cigarette, il passe par le sang et se fixe aux globules rouges en lieu et place de l’oxygène.

Après une consommation régulière, il produit une réduction de l’oxygène dans l’organisme et entraîne une augmentation cardiaque et  de la pression sanguine. Les conséquences sont une fatigue chronique, moins de résistance à l’effort, maux de tête, risques cardio-vasculaires, etc.

À vous de jouer !

Maintenant que vous connaissez ces trois facteurs, il est temps de se poser les bonnes questions sur votre dépendance.

Et surtout commencer à vous préparer à arrêter de fumer. 

C’est tout à fait normal d’avoir une petite crainte quand on commence la bataille.

Rappelez-vous votre première cigarette… Vous vous demandez encore pourquoi l’avoir allumé n’est-ce-pas ?

Je vais vous dire, c’est plutôt sain ! Cela prouve que vous avez envie d’arrêter.

Aujourd’hui, je me demande parfois quand j’ai de grosses envies de fumer pourquoi j’ai fumé cette première cigarette, pourquoi j’ai fumé…

Alors je me replonge dans mes méthodes de relaxation dont la méditation et le développement personnel (je ferai un article prochainement là-dessus.). Et ça me rassure, car je vois les effets concrets de ces méthodes sur mon addiction.

N’hésitez pas à lâcher prise ! Je suis un vrai adepte de cette méthode que je pratique matin et soir.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo sur le sujet :

Sylvain du Boullay l’explique tellement bien, prenez 35mn de votre temps pour la regarder en entier, si vous avez de question sur le lâcher prise, écrivez-moi !

Et n’oubliez pas, l’essentiel est de procéder PAS à PAS.



5 thoughts on “Voici trois facteurs qui nous incitent à fumer”

  1. Merci pour ton contenu très pertinent, j’ai hâte de découvrir les prochains articles, ça m’aidera à me booster dans mon arrêt car je n’ai pas spécialement la motivation pour l’instant alors que je meurs d’envie de ne plus être dépendante de cette addiction 😅 je pense d’ailleurs remplacer chaque cigarette par un exercice sportif ou lire une page d’un livre je ne sais pas encore lol histoire, je l’espère, de réduire déjà puis l’arrêt complet par la suite 🤞🤞🤞 bref j’attends tes prochains articles avec beaucoup d’intérêt, merci pour ton travail c’est super 😁

  2. Bonjour Yannick, tres intéressant ton article, c’est exactement ce que je vis, on sait tous qu’on a rien à gagner en fumant et beaucoup à perdre et pourtant même en le sachant on continue à fumer et on reporte l’arrêt à une autre fois et comme on a toujours un soucis qui nous trotte dans la tête ou je ne sais quelles autres excuses ; les années passent , le corps et l’esprit s’abime et tous ça parce qu’on a pas le courage de s’imaginer dans une vie sans TABAC .
    Et je confirme que la pratique de la méditation et dans mon cas de l’hypnose (vidéo YouTube) mais aussi d’autres pratiques que l’on trouve facilement sur le net, sont très efficace pour gérer son stress ou ses angoisses, pour ma part cela m’aide énormément et pas que pour arrêter le tabac .
    Au plaisir de te lire pour un prochain articles,
    Cordialement et merci pour tes conseils .

    1. Merci pour ton commentaire Tony🙏, tu as tout à fait raison.
      Continue la méditation cela calmera tes pensées.

      Je vais faire un sondage ce weekend sur la page Facebook pour le sujet du prochain article tu pourras voter 👍

  3. Bonjour article très intéressant.
    Beaucoup pense que la cigarette détend c’est mon cas mais elle bous détruit également.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *